moocmooc

Partage de projets

Best of 2013 : apprenance et guidance

3 Commentaires

Une nouvelle vision de la formation : Le blog de C-Campus
via Delicious http://ift.tt/1yIuZCh

Advertisements

Auteur : fsarto

Professeur en collège et formatrice TICE.

3 réflexions sur “Best of 2013 : apprenance et guidance

  1. Ben, franchement, à part les mots nouveaux, je ne suis pas du tout convaincue. Qu’est-ce que ça apporte d’appeler « guidance » l’attention aux autres ? et puis le terme de guidance me fait penser à « aider l’Afrique ! ». Surtout n’aidez pas l’Afrique, elle sait très bien s’aider elle-même. Si le formateur jargonne, est-ce une aide ? Bien des psycho-pédago-conseillers devraient s’interroger sur leurs missions, mais peut-être pas seulement sur des mots qui remplacent d’autres mots plus simples – selon moi. J’ai aussi tendance à croire que pour apprendre, il faut être rebelle, critique. Ce que le mot « guidance » masque bien.

    • Ce ne sont pas les mots « apprenance et guidance » qui m’ont fait retenir l’article (je trouve tout ce vocabulaire un peu ridicule) mais ces idées de « vouloir apprendre, savoir apprendre, pouvoir apprendre » parce qu’elles résonnent avec ce que j’éprouve dans la classe – pas dans cet ordre-là en général pour mes adolescents d’élèves.
      Pouvoir, d’abord, parce qu’il faut que la tête soit suffisamment libre pour que l’envie puisse s’installer. Le savoir apprendre est accueilli volontiers (et donne du plaisir) quand le vouloir s’est insinué… Tu sais, les yeux qui brillent et le temps qui passe trop vite – ces moments pour lesquels on aime le métier !
      Finalement, je pense que le « talent du formateur » et les « moyens pédagogiques » sont mobilisés (tu vois, moi aussi je jargonne, mais je n’ai pas d’autre mot qui me vienne à l’esprit 🙂 pour mettre l’élève en condition d’avoir envie d’apprendre. Malgré son éventuel défaut de disponibilité. Parce qu’il a 14 ans.

      • Oui, Françoise, ce que tu dis est réel. Mais les « mots » que ce gars dit ne nous apprennent rien sur « comment je mets les élèves en condition d’avoir envie d’apprendre », comme tu dis. Et comprendre le comment toi tu fais, comment moi je fais, comment tel autre fait, ça, c’est vraiment intéressant et c’est une découverte. Parce que ce sont des inventions en situation, en fonction du contexte, des valeurs qu’on se donne avec les élèves, bien des secrets même pour soi-même.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s