moocmooc

Partage de projets

Expérience « cartes mentales en 3ème »

Poster un commentaire

Après avoir tourné-viré autour, cartographié des conférences et des cours – ceux des autres – puis élaboré les miens, comparé divers outils, testé timidement en classe, j’ai décidé cette année de faire un usage massif des cartes mentales avec mes élèves de 3ème (en technologie).

Et voilà où j’en suis, à la 7ème semaine de cours :

  • Premier jour, une carte très guidée pour se présenter – elle sert maintenant pour écrire son CV – puis
  • Une prise de note accompagnée sur une étude de cas à propos de la Nétiquette (avec support visuel au vidéo projecteur) – suivie, je vous rassure, de la mise en pratique par la prise en main de la messagerie interne à notre ENT (environnement numérique de travail).
  • Une autre prise de notes, libre cette fois, sur un cours en ligne (ponctué de QCM avec feedback dans la foulée) concernant les droits de publication (pas folichon, certes, mais bien utile pour mettre les choses au point avec nos chers « digital naïves » d’adolescents – le moment de regroupement donne lieu à des débats animés 🙂

Ces deux dernières cartes ont été complétées – voire corrigées – avec mon cours (prêté sur papier) et lors de la synthèse. La consigne était de les reprendre à la maison pour y mettre de la couleur, donner du poids à certains mots, mettre en évidence des liens – ce qui a été plus ou moins fait. Le contrôle qui s’en est suivi s’est déroulé avec les cartes sous les yeux. Il a bien été précisé que l’évaluation portait sur la compréhension du cours ET sur l’efficacité de la prise de notes.

  • Dernière carte de cette séquence : une analyse de ses résultats (ce qui a fait que j’ai réussi ; ce qui m’a manqué pour réussir ; ce que je pourrai réutiliser ailleurs – dans quelles circonstances). Moment intéressant autant pour les questions qui ont été posées que pour les réponses qu’ils ont notées. La place de la carte dans leur projet de réinvestissement n’est pas négligeable ! Ceux qui avaient retravaillé pour mettre de la couleur ont déclaré ne plus en avoir eu besoin pour répondre aux questions du contrôle.

Constat au passage : les élèves signalés comme présentant des troubles des apprentissages ont été parmi ceux qui ont le mieux réussi… (j’en ai eu la liste aujourd’hui, et j’ai vérifié.)

  • Exercice en cours : construire une carte pour s’approprier le « cahier des charges du CV » (un peu longuet – exprès) qu’il faudra colorier au fur et à mesure de l’avancée de la réalisation.

Pour le moment, tout se fait sur feuille – il n’y a pas un ordinateur par élève dans la classe. Et puis à la main, c’est bien aussi !

Après, on attaque les choses sérieuses : travail collaboratif sur un exposé oral… Je n’ai pas choisi l’outil – mais ce sera du gratuit de toute façon (framindmap ?)

Crédit image : une carte mentale de Marco Bertolini – grand spécialiste à découvrir sur son blog Formation 3.0 (par exemple …)
Publicités

Auteur : fsarto

Professeur en collège et formatrice TICE.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s