moocmooc

Partage de projets

Ressources Educatives Libres

2 Commentaires

Un travail n’a d’intérêt que s’il est partagé.

C’est ce que je réponds aux frileux qui hésitent à mettre en commun le fruit de leurs cogitations au prétexte qu’on pourrait piller leurs idées… Et tant qu’à avoir planché sur un sujet des heures carrées, autant que le boulot serve à un maximum de personnes. J’utilise en général la licence Creative Commons By-Nc-Sa.

J’utilise toujours en priorité les logiciels libres – et si mon OS ne l’est pas, c’est pour garder un environnement informatique compatible avec celui de mon établissement.

Enfin, la réflexion sur l’utilisation éducative de l’open data publique en France a été amorcée – j’ai eu l’occasion de participer à un atelier proposé lors des rencontres de l’ORME 2013 à Marseille sur ce sujet.

Photo : sur Pixabay

Advertisements

Auteur : fsarto

Professeur en collège et formatrice TICE.

2 réflexions sur “Ressources Educatives Libres

  1. Tout à fait d’accord avec cette prise de position. Mais c’est parfois difficile à faire admettre vis à vis de responsables qui ont une vision que je qualifierai de « hyper défensive ». En tant que consultant dans un organisme de formation, chargé de développer des actions de formation en FOAD, je propose de mettre en ligne des productions pédagogique que je créé. On m’invoque « le risque de pillage » du fait que les apprenants téléchargent les exercices. Ma réponse est : une licence Creative Commons est tout a fait satisfaisante pour protéger ce type de production. J’ai du mal à convaincre. La démarche pédagogique rencontre parfois des obstacles juridiques disproportionnés qui sont portés par des « administratifs » indispensables certes, mais parfois étrangers aux réalités des enjeux de la formation continue.

    • Difficile en effet quand l’institution prend le parti contraire et qu’il s’agit du travail pour lequel on est rémunéré. Si les enseignants-chercheurs peuvent publier leurs travaux à leur convenance, nous, simples profs, n’avons légalement pas le droit de diffuser nos cours – sauf à le faire sur des espaces institutionnels ! Pourtant, la concurrence ne devrait pas jouer, n’est-ce pas ?
      J’ai essaimé nombre de travaux avec licence creative commons (j’utilise la by – nc – sa), permettant ainsi aux utilisateurs intéressés de les réutiliser, mais pas de les vendre, et de déposer la même licence en cas de rediffusion – même après modification éventuelle. Et comme je le dis à mes élèves, « citer l’auteur est obligatoire en France ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s